• Studio de création d’Effets Spéciaux Numériques et d’Animations 3D en Tunisie.
  • +(216) 21 121 599
  • anis.mzali@pixelonestudio.com

tekiano.com – Lakhdhar superstar

tekiano.com – Lakhdhar superstar

Tunisie: Couronne 3D pour Lakhdhar superstar

Lakhdhar

Lakhdhar, le petit homme vert est couronné superstar de la pub en Tunisie. Parce que Pixel One le vaut bien. Interview pour comprendre les dessous d’un succès. Ta9them ?

Sans surprises, le grand gagnant de la soirée des Pros de la Com du 17 avril, n’était autre que : Lakhdhar, la star de la Pub tunisienne, mise sur orbite par Pixel One Studio, l’une des étoiles montantes des studios de création d’effets visuels numériques (3D) en Tunisie. Une boîte fondée par Anis Mzali 32 ans (gérant, titulaire d’un DEA en commerce internationale) et Wassim Makni 30 ans (Modélisateur 3d, maîtrisard en commerce). Un duo soutenu par une équipe soudée, formée de Walid Ben Abdel Kader, Rami Gharbi et Abdel Djalil Ben Aissa. Ce qui distingue la boîte, c’est qu’elle a compris l’utilité du Net dans la promotion de leurs produits et de leur art 3d. On remarque d’ailleurs l’omniprésence de leurs créations sur des sites spécialisés du 3d comme :

www.3dvf.com, sur des blogs comme :


www.blogg.org
et sur… Facebook. On y trouvera un groupe spécial « Ta9them» qui compte 78535 fans. Sans compter les photos de Lakhdhar, et de Kix, les séquences vidéos et tout récemment des sonneries pour nos GSM « Takthem…Mahaeêh.. ! » etc…. Mais ce qui attire plus l’attention de l’internaute, ce sont les opérations de séductions en ligne par le biais des plateformes internationales d’échanges vidéo.

Des initiatives qui ont alimenté le Buzz sur le net et focalisé l’attention des internautes… et pourquoi pas d’éventuels clients. Ce n’est pas pour rien que Pixel One cartonne dans les Pub, en Tunisie ! Interview.

teKiano: Comment vous avez eu l’idée de lancer Pixel One Studio?

Anis Mzali : C’était logique après l’’échec des ma première boite : Inside Production. Et vu que je connais les backgrounds de ce genre d’entreprises, c’était quasi impossible qu’e je sois un simples salarié dans une boite de pub. En plus, le terrain à cette époque (en 2005), était encore vierge. Alors, j’ai décidé de partir en solo et d’’ouvrir ma propre boite. Surtout que plusieurs de nos anciens clients nous ont encouragés à me lancer dans un nouveau challenge, au vu de la qualité de notre travail. La fidélisation est très importante dans ce domaine. C’est une condition incontournable pour la réussite d’une boîte.

Lakhdhar est devenu la star de la Pub Tunisienne. Comment est née l’idée de ce petit homme vert ?

Pour être sincère avec nos lecteurs, l’idée de base des deux personnages du spot publicitaire Duo était celle du client (ICT). Ce dernier voulait un concept qui se base sur 2 personnages originaux avec des dialogues centrés sur la notion de partage.

Il nous a fallu juste 2 secondes pour donner vie au personnage de Kix. Par contre, la naissance de Lakhdhar s’’est vraiment faite dans la douleur. On a proposé au client 3 modèles et aucun ne l’a convaincu. Et après des pour parlers assez houleux avec le client, et dans un moment de désarroi et de folie, Lakhdhar tel que vous le connaissez a vu le jour. Il était l’’anti propositions des 3 modèles proposés avant lui. Un truc débile avec un ventre bien accentué, un nez rouge et un regard naïf.

Le pourquoi du choix de la couleur verte ?

Et pourquoi pas le vert ? (Rires). Vous imaginez Lakhdhar en bleu ou bien en rouge ? Pour vous tout dire, au début on a essayé plusieurs formules : la couleur chair, le gris etc… On a vu que le vert épousait le plus la nature de Lakhdhar, vu que ce dernier représente un cocktail de reptiles, amphibiens et autres batraciens. Donc il ne peut qu’être un vert Bizarroïde !

Peut-t-on dire que le personnage de Lakhdhar s’est inspiré de personnages mythiques du grand écran Hollywoodien tel que : Hulk, Shrek, Mars Attacks, Goloum (celui du Seigneur des anneaux) etc… ?

Pas du tout ! « Mahaeêh… », Comme le dit Kix. D’ailleurs, il n’y a pas de comparaison. Il est vrai que Lakhdhar incarne le personnage d’un extra-terrestre et semblable aux trois premiers par sa couleur. Mais, un E.T ou bien un ORC doit être vert ! Il est loin d’être un super-héros. Mais c’est la coqueluche des tunisiens de 7 à 77 ans.

Les dialogues nous rappellent celles du célèbre cartoon « Krinet Echalouech ». Et ce que vous vous êtes inspirés de ce cartoon ? L’utilisation du dialecte tunisien est-elle délibérée ?

Sympa la comparaison avec « Krinet Echalouech ». Mais, ça n’à rien avoir. « Mahaeêh… ! » (Rires). Le faite que Lakhdhar et Kix parlent le dialecte tunisien « Eddarja » est l’une des forces du personnage. Car, avec ce script toutes les tranches de la société tunisienne seront concernées par le discours que proposent ces deux personnages. En plus, les mots ont été soigneusement choisis. Car ce spot a une vocation divertissante.

Quels sont les techniques et les logiciels qui ont permis la réalisation de Lakhdhar et Kix ?

Il n’y a pas de techniques particulières. C’est de la modélisation 3D. On a utilisé des logiciels accessibles à monsieur tout le monde. Des logiciels qu’on peut graver chez n’importe quel commerçant à 1 Dinar le CD (rires). Mais, pour répondre à votre question, on a utilisé des ordinateurs qui ont la configuration suivante : Biprocesseur Xeon 3Ghz 2 GO RAM Quadro FX 3450 et des logiciels que tous les infographistes utilisent de nos jours comme : 3D STUDIO MAX, Mudbox , Combustion et Photoshop… Ce ne sont pas les logiciels qui font de bons modélisateurs ni li les meilleurs infographistes. C’est une question de savoir-faire.

N’avez-vous pas peur d’être « emprisonnés» par Lakhdhar et sa success-story?

Franchement, on est quelque part déjà prisonniers de cette réussite. Tous les clients qui nous contactent depuis la montée de l’étoile de Lakhdhar, nous sollicitent pour qu’on leur crée des personnages au même succès que Lakhdhar. Pixel One Studio est devenue assimilée à Lakhdhar alors qu’on a créé d’autres personnages tout aussi sympas. Volcano, par exemple, a eu un succès éblouissant en Lybie. En plus, on ne peut jamais prévoir le succès d’une campagne publicitaire. On n’est pas des médiums qui avec leur boule de cristal peuvent prévoir systématiquement le succès. On garantit la qualité de nos produits mais le succès reste tributaire de plusieurs facteurs qui sont hors de nos compétences.

Envisagez-vous de faire migrer Lakhdhar et compagnie sur grand écran dans un long ou court métrage comme Toy Story, Shrek, Madagascar, Cars, etc…?

C’est le rêve de toute boite de modélisation 3d. Vous venez de citer des idoles pour nous . Il faut savoir que Lakhdhar est une marque déposée et qui ne peut être utilisé que dans les spots publicitaires du client qui l’a commandé, comme le stipule le contrat. Mais, on vous avoue qu’on est très tenté par un long métrage et non par un court métrage. Car ce dernier n’est pas un projet rentable. Les courts métrages sont destinés à être présentés dans des festivals puis à se ranger dans les archives. Mais monter un long métrage n’est pas une mince affaire. Tout d’abord le marché tunisien n’est pas preneur de tels projets. En plus, le budget d’un long métrage est très lourd.
Sans oublier que le nombre des techniciens en Tunisie qui ont les compétences nécessaires pour réaliser un tel projet est assez limité. On a grosso modo seulement une vingtaine de modélisateurs. Alors que le générique de Toy Story, par exemple, qui est d’une durée de 10 minutes a sollicité 600 techniciens modélisateurs 3d, chacun spécialisé dans une technique bien précise. Vous imaginez ! On a encore du chemin à faire pour former le nombre de spécialistes nécessaire pour de tels projets. Sachant que les écoles spécialisées dans la modélisation 3d ne sont pas nombreuses en Tunisie. La qualité y est mais la quantité reste à espérer. Mais on peut vous assurer que d’ici 15 ans on aura notre film 3d 100% tunisien.

Y a-t-il d’autres personnages en cours ?

Oui, Monsieur. On est en train de travailler sur d’autres personnages qui seront très différents de ceux de Lakhdhar et de Kix. On vous laissera l’occasion de les découvrir sur le petit écran. On est désolé, mais on ne peut pas vous dévoiler ni leurs maquettes ni leurs noms. Il faut savoir que dans le monde de la Pub le pompage des idées est monnaie courante. Pour percer et réussir dans le domaine de la Pub, il faut être cachetier et garder bien ses idées au coffre fort jusqu’au jour J. Les idées et les projets sont donc TOP SECRET ! (rires)…

Aux Etats-Unis, la simulation 3d a aussi conquis la Justice, avec des reconstitutions des scènes de crimes et des accidents. Elle représente ainsi un argument de poids dans les plaidoiries. A part la Pub, Pixel One Studio envisage-t-elle de conquérir d’autres marchés ?

Bien évidemment ! Il faut savoir qu’à part le monde de la pub, on est parmi les leaders dans… l’immobilier! Des affiches et des spots en 3d comme ceux du Golfe de Dubaï ou bien la baie (la marina) de Gammarth ont eu un très grand succès. On est déjà partenaire avec le groupe immobilier Bouchammaoui, en lui faisant des films en 3d et des maquettes (story board de luxe) de leurs projets. Et dans le domaine audiovisuel on participer dans certaines aventures comme celle de « Ettalfza Jayya » où on ajouté quelques éléments ou effacer par exemple la marque sur une bouteille. Disant des petites incursions pas plus. Le meilleur reste à venir. Mais, on se pose toujours la même question : A quand un film tunisien avec des effets spéciaux et des scènes tournés en studio comme ceux Matrix etc.., ? On déplore l’absence de grands studios. Le problème en Tunisie, c’est qu’on ne manque pas de compétences dans tout ce qui est High-Tech mais en revanche plusieurs spécialités nous font défaut. Comme par exemple ; on a passé 3 mois à chercher un bon scénariste pour nous offrir un truc original. On est obligé d’être la plupart du temps à la fois modélisateur et scénariste.

Le mot de la fin ?

On remercie tout ceux qui ont cru en notre talent, nos clients qui nous donné confiance, le groupe (ICT), un grand merci à nos familles et on vous promet plein de surprises à découvrir prochainement sur le petit écran.

Propos recueillis par Abdel Aziz Hali


Lire l’article sur le site tekiano.com